Skip to main content
Communiqués

Laurentian University : un triomphalisme injustifié

par décembre 17, 2021Aucun commentaire

Logo

COMMUNIQUÉ

Pour diffusion immédiate

Grand Sudbury, le 17 décembre 2021  ̶  La Coalition nord-ontarienne pour une université de langue française croit que le triomphalisme affiché par Laurentian University à la suite de l’aide financière qui lui a été versée cette semaine par le gouvernement de l’Ontario est injustifié et que son avenir à titre d’institution bilingue et triculturelle n’est pas assurée pour autant.

« L’annonce de la ministre des Collèges et des Universités, Jill Dunlop, confirme que la province est inquiète par rapport au déroulement du processus de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies (LACC) à Laurentian U., affirme le porte-parole de la Coalition, Denis Constantineau. La province pose des gestes pour assainir la gouvernance de l’université. Cette dernière aura à lui rendre des comptes plus détaillés. »

La ministre dit dans sa déclaration du 16 décembre 2021 que « bien que l’Université Laurentienne ait fait des progrès dans sa restructuration dans le cadre du processus de la LACC (Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies), il reste encore beaucoup de progrès à faire pour assurer sa viabilité à long terme. C’est pourquoi, en réponse à cette situation sans précédent, le gouvernement prend des mesures pour permettre à l’Université Laurentienne de réaliser des économies et d’obtenir un meilleur soutien financier en remplaçant le prêteur du débiteur-exploitant (DIP) actuel. » Le gouvernement de l’Ontario demande au        « conseil de gouvernance de la Laurentienne d’assurer un avenir solide et financièrement stable à l’université et, surtout, à ses étudiants. Il exige en outre que la Laurentienne fournisse des rapports financiers plus détaillés et réguliers. »

« Il ne s’agit  pas d’un appui retentissant sans condition envers Laurentian U., poursuit M. Constantineau. Ce qui manque maintenant, c’est un engagement sans équivoque de la province envers la communauté francophone pour le financement de l’Université de Sudbury comme institution de langue française pour le Moyen Nord, gérée par, pour et avec la communauté. Elle devrait être en mesure d’offrir une pleine programmation dès septembre 2022 en héritant des programmes de langue française de Laurentian U. Queen’s Park doit éviter de créer une concurrence malsaine entre deux institutions qui courtisent les mêmes étudiants francophones. C’est pourquoi la Coalition appuie la survie de Laurentian U. comme une institution de langue anglaise et la reconnaissance de l’Université de Sudbury comme un établissement de langue française dûment financée, de même que la création d’une université pour desservir les communautés autochtones qui répond à leurs demandes et à leurs aspirations. »

La Coalition nord-ontarienne pour une université francophone émane des travaux de PlanifSudbury. Cette instance est issue des États généraux du Grand Sudbury de 2008 et rassemble des intervenantes et intervenants des secteurs de l’économie, de l’éducation, des services sociaux, de l’immigration, de la santé, des services communautaires, de même que des arts et de la culture.

-30-

Renseignements

Denis J. Bertrand
Responsable des communications de la Coalition
705 507 8472
denis@dbertrand.com
www.planifsudbury.ca
FacebookTwitter

Laisser un commentaire