Skip to main content
Communiqués

Communiqué – Création d’un comité d’expertise pour appuyer la création d’une université de langue française pour le Moyen-Nord

par février 2, 2022Aucun commentaire

Communiqué – Pour diffusion immédiate – Grand Sudbury, le 1er février 2022 – La Coalition nord-ontarienne pour une université de langue française met sur pied un comité d’expertise chargé de développer des recommandations sur le mandat et la mission de l’université de langue française du Moyen-Nord, en l’occurrence l’Université de Sudbury.

L’annonce a été faite aujourd’hui lors d’un panel virtuel organisé par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) à l’occasion des journées de discussion sur l’éducation postsecondaire dans le Moyen-Nord de l’Ontario, les 31 janvier et 1er février 2022.

« La Coalition démontre ainsi son appui au projet d’une Université de Sudbury gérée par, pour et avec les francophones, affirme son porte-parole, Denis Constantineau. Nous voulons nous assurer aussi que la communauté puisse exprimer ses attentes envers cette institution dorénavant vouée entièrement à son service. »

Le comité sera dirigé par l’ancien professeur titulaire à la faculté de gestion de l’Université Laurentienne, Jean-Charles Cachon. Il sera appuyé par l’ancienne professeure agrégée au département de science politique de Laurentian U., Aurélie Lacassagne, l’ancienne enseignante au Conseil scolaire public du Grand Nord de l’Ontario, Marguerite Mbonimpa, et le professeur émérite de l’École de service social de l’Université Laurentienne, François Boudreau.

Le comité d’expertise se penchera sur des priorités de programmation pour l’Université de Sudbury en se basant sur les besoins identifiés par la communauté et l’économie locale, notamment lors des assises de Franco-Parole 3 et des États généraux sur le postsecondaire, passés et courants.

Il recommandera des mécanismes que l’Université de Sudbury devrait instaurer pour assurer la création d’une culture d’action « avec » la communauté et sa participation récurrente dans la gouvernance et les activités d’enseignement, de recherche et de services communautaires de l’institution. Puis, le comité proposera des modalités de relations structurelles et institutionnelles avec d’autres établissements postsecondaires et les conseils scolaires.

Il soumettra son rapport à la Coalition et à la communauté au plus tard au début du mois d’avril prochain.

« Les francophones de notre région ont perdu confiance en Laurentian University, de poursuivre M. Constantineau. Son comportement depuis un an laisse à désirer et confirme qu’elle n’a pas les intérêts de la communauté francophone à cœur. L’Université Laurentienne que plusieurs parmi nous avons connue n’existe plus. Le moment est venu de soutenir le projet d’une université gouvernée par, pour et avec nous, soit l’Université de Sudbury. »

La Coalition nord-ontarienne pour une université francophone émane des travaux de PlanifSudbury. Cette instance est issue des États généraux du Grand Sudbury de 2008 et rassemble des intervenantes et intervenants des secteurs de l’économie, de l’éducation, des services sociaux, de l’immigration, de la santé, des services communautaires, de même que des arts et de la culture.

Renseignements

Denis J. Bertrand
Responsable des communications de la Coalition
705-507-8472
denis@dbertrand.com
www.planifsudbury.ca
Facebook et Twitter : @coalitionnord

Laisser un commentaire